Comme nous avons repéré quelques écueils fréquents dans vos signatures emails, nous avons créé 5 personnages inspirés de ces situations. À vous de juger si vous vous identifiez ou non parmi l’un de ces “criminels” de signatures emails...

1- Franck le créatif, son crime : utiliser du “Comic Sans MS”

Il est présent au sein de nombreuses entreprises et révèle son goût prononcé pour la célèbre typographie “Comic Sans MS” révélée dans les années 90. Certes, elle a fait succès durant quelques années, dommage que ce succès soit désormais révolu… Notre conseil ? L’éviter à tout prix : dans ses signatures emails et même ailleurs !

2- Camille la pro du selfie, son crime : choisir la mauvaise photo

Elle adore prendre des selfies, à sa soirée d’anniversaire, avec ses amis et même chez elle. Le problème ? Utiliser un selfie en guise de photo dans un contexte professionnel ne fait pas toujours une bonne publicité… Surtout dans ses signatures emails. Notre conseil ? Éviter les selfies.

3- Arnold l’artiste, son crime : utiliser un peu trop de couleurs

Lui aussi est très souvent présent dans le milieu de l’entreprise, il aime particulièrement utiliser les couleurs dans ses visuels surtout quand celles-ci ne font pas partie de la charte graphique de l’entreprise. Notre conseil ? Même si les visuels colorés sont fun, limitez-les aux couleurs qui incarnent (vraiment) votre entreprise…

4- Ginie l’intraçable, son crime : ne pas ajouter ses coordonnées

En général elle se contente du minimum, saisir son nom et prénom dans sa signature email. À moins que ces données ne soient déjà saisies automatiquement…

Vous l’aurez compris, Ginie n’aime pas trop remplir les champs c’est pourquoi vous rencontrerez des difficultés à la contacter sans son numéro mobile ou son adresse. Bonne chance !

Notre conseil ? Ajoutez vos coordonnées (téléphone, e-mail, adresse, intitulé du poste…). En suivant ce conseil c’est surtout vos interlocuteurs qui vous remercieront.

5- Jean le couteau-suisse, son crime : un intitulé trop exhaustif

Nous le rencontrons souvent, il est doué et polyvalent. Cette polyvalence est d’ailleurs parfois un peu trop présente... Par exemple, Jean aime indiquer dans l’intitulé de sa signature email qu’il est à la fois Freelance, Directeur, Coach et bien plus encore !

Même si on aime particulièrement ce type de profil atypique et pluridisciplinaire, il faut reconnaître que cela peut quelque peu freiner vos interlocuteurs. Notre conseil ? Allez à l’essentiel et ne partagez que le titre adapté à votre audience, celle qui sera en contact direct avec vos signatures emails.

Cet article est terminé, nous espérons que cela vous aura plu ! Peut-être que vous vous serez reconnu ou aurez reconnu l’un de vos pairs.

À très bientôt pour de nouveaux contenus !